Ó Jean Hervé Daude

Les Chullpas du plateau andin

.

Les tours de pierres de l'Île de Pâques, appelées Tupa, sont similaires aux Chullpas rustiques du plateau andin.

..

Chullpas rustiques du plateau andin

.

.

.

.

Les chullpas rustiques sont construites de pierres brutes empilés. Il s'agit de monuments funéraires comportant, pour les plus grosses, une chambre mortuaire à laquelle on accède par une petite ouverture. 

.

.

..

.

..

..

..

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

.

...

À l'Île de Pâques

.

.

.

Les tours rondes en pierre de l’Île de Pâques

Mis à part l’ahu Vinapu, il existe aussi d’autres monuments sur l’Île tout aussi intrigants où nous retrouvons des influences incaïques.

D’étranges tours en ruines, appelées tupa, sont réparties en différents endroits sur l’Île de Pâques et ont été signalées dès le passage des premiers navigateurs.

.

.

.

 

.

Vestiges d'un tupa

..

.

 

Gravure antique représentant un tupa tel que vu par les premiers explorateurs

.

.

.

Nous soulignons que de telles tours construites complètement de pierres empilées et comportant une pièce à l'intérieur ne sont absolument pas typique de la Polynésie. Tout au contraire, de tels monuments ont été construits en très grand nombre sur le plateau andin.

.

.

Aucune tradition orale sur l’Île de Pâques ne peut malheureusement nous aider à connaître la véritable fonction de ces structures. Englert qui, comme nous l’avons déjà mentionné, était d’avis qu’il y aurait eu plus qu’une migration sur l’Île, suggère que l’idée de ces structures et la technologie très originale pour les ériger auraient été apportées par des experts venus d’ailleurs. Heyerdahl avait envisagé que ces monuments pouvaient être andins.

À ce sujet, nous sommes du même avis que Englert, à la différence cependant que pour nous il ne s’agissait pas pour ces immigrants fraîchement arrivés de faire étalage de leur art comme le conclut Englert, mais bien plutôt de perpétuer les traditions de leur pays d’origine.

Extrait de : Île de Pâques - L'empreinte des Incas, JHD, 2009 et 2013, pp. 143 et suivantes

.

La véritable fonction des Tupa de l'Île de Pâques n'a donc pas été élucidée  jusque maintenant. Bien que diverses fonctions leurs ont été attribuées, elles sont toutefois très peu crédibles.   

Les tours rondes en pierre du plateau andin

Des structures en tous points semblables existent dans les Andes. Il s’agit plus précisément de constructions funéraires, des chullpas, mais de type rustique cette fois.

La tradition dans les Andes est à l’effet que le corps disposé dans une chullpas est accompagné d’objets courants et quelquefois de petites statuettes.

Mulloy, qui a fait des fouilles au tupa de Hiramoko sur l’Île de Pâques, a curieusement trouvé plus de 80 artefacts dans le sol à cet endroit, dont une petite statuette en pierre.

Il semble donc que les tupa, tout comme les chullpas, auraient servi à rendre hommages à des personnages importants décédés. Il semble aussi que tout comme dans les chullpas, le corps déposé dans un tupa était accompagné d’objets courants et quelquefois de petites statuettes. Dans les deux cas, on retrouve aussi parfois une niche aménagée dans le mur pour y déposer des offrandes.

Pour notre part, nous pensons que les tupa sont des chullpas, et que leur nom provient du passage de l’Inca Tupac.

.

Extrait de : Île de Pâques - L'empreinte des Incas, JHD, 2009 et 2013, pp. 143 et suivantes

.

.

.

.

......

....