Photo Bernard Philippe, montage Jean Hervé Daude

....

.

Cette section est basée sur les recherches de Jean Hervé Daude et sur son livre : 

.a

.a

...Île de Pâques

...

...

L'Empreinte des Incas

..

...

..

" Ce site captivera tout autant les personnes intéressées par l'énigmatique histoire de l'Île de Pâques, que celles s'intéressant aux civilisations américaines précolombiennes, et plus spécifiquement à la civilisation inca.

.

Suite à nos recherches, nous allons vous exposer dans cette section ce que nous considérons comme étant la véritable histoire de l'Île de Pâques, et ce, de la manière la plus objective possible. Ces nouveaux éléments vous permettront d'envisager l'histoire de l'Île de Pâques sous une facette complètement différente de celle véhiculée par la théorie en vigueur depuis près de 300 ans. 

Bienvenue vous êtes le 

.. ème visiteur

.

 

Photo Guy Vanackeren

.

.

.

.

Île de Pâques :  l'empreinte des Incas

La culture originale qui s’est développée sur l’Île de Pâques est d’autant plus étonnante qu’elle se serait développée au sein d’une population restreinte, et qui plus est, dans un des endroits les plus isolés de la planète. Bien que notre connaissance du passé de l'Île ait progressé depuis sa découverte, il existe encore un grand nombre d'énigmes qui demeurent toujours sans explication ou qui ont reçu des explications improvisées et insatisfaisantes. 

Or, il s'avère que les Pascuans eux-mêmes ont mentionné aux premières personnes qui se sont intéressées à leur passé, qu'un autre peuple, dont les individus étaient plus corpulents et arboraient des lobes d’oreilles étirés, serait arrivé après les premiers colonisateurs. Ces nouveaux arrivants auraient été experts dans l’art de travailler la pierre, et auraient ainsi complètement transformé la surface de l’île.

La thèse récente de Jean Hervé Daude concernant l'influence des Incas à l'Île de Pâques permet d'apporter un éclairage nouveau et de résoudre plusieurs des énigmes de cet endroit captivant.

L’auteur, Jean Hervé Daude s’intéresse depuis fort longtemps à l'histoire et la culture des peuples et des civilisations. 

Particulièrement intrigué par l'Île de Pâques, il entreprend des recherches qui le conduisent au fil des ans sur différentes pistes concernant les nombreux et persistants mystères de l'Île

Sa formation de sociologue l’a porté à accorder une grande importance à la tradition orale conservée précieusement au fil des siècles par les Pascuans. Il ne suggère donc aucune hypothèse nécessitant de mettre de côté des parties substantielles de cette importante source d'information, d'autant plus que cette prise de position lui a effectivement permis de résoudre de nombreuses énigmes.

Chercheur indépendant, il n’a qu’un seul objectif: découvrir la véritable histoire de l'Île de Pâques. En effet, ne faisant partie d'aucune école de pensée ou institution, il peut proposer des solutions novatrices même si celles-ci dérangent largement les conceptions établies de longues dates.

.

.

.

>> Cliquez sur ces icônes    pour accéder à chacun des dossiers ou articles de ce site

DOSSIER SUR L'INFLUENCE INCA À L'ÎLE DE PÂQUES (Ce document sera bientôt restructuré )

>> >>

 

COMPARAISON ENTRE DIVERS ÉLÉMENTS DE LA CULTURE DE L'ÎLE DE PÂQUES  ET DES ÉLÉMENTS CULTURELS ANDINS, PLUS SPÉCIFIQUEMENT INCAS

  * Un tableau récapitulatif convaincant

 Monuments de pierre

Les moai  de l'Île de Pâques représenteraient des Péruviens.   v  

L'ahu  Vinapu est construit selon le même procédé que des chullpas monumentales de Sillustani et comporte, en quelque sorte, la signature des concepteurs d'une de ces chullpa   en particulier. v

.

Dans les Andes et à l'Île de Pâques, des monuments ont été construits selon le même procédé qui consiste à agencer des pierres de différentes dimensions entre des monolithes.  

Un système de rampes semblable à celui employé pour acheminer des pierres en hauteur lors de la construction des chullpas  de Sillustani aurait été utilisé à l'île de Pâques pour placer des couvres-chefs, appelés pukao, sur la tête des grandes statues de pierres, les moai.  

Des rampes pour mettre les pukao  en place

Les couvre-chefs en pierre de lave rouge des moai  , appelés pukao, représenteraient des turbans andins, les llautu.

Les tours rondes de l'Île de Pâques, appelées tupa,  sont similaires aux chullpas   rustiques du plateau andin.

D'autres constructions de pierre de l'Île de Pâques semblables à ceux du Pérou.   

À l'Île de Pâques et à Tihuanaco, des pierres très similaires, taillées et percées de main d'homme, lesquelles n'étaient plus utiles à leur première fonction, ont été re-utilisées pour la construction de parois.   

Les plafonds à encorbellement : une technique de construction utilisée à l'île du soleil, au lac Titicaca, de même qu'à Orongo, à l'Île de Pâques. 

Les plafonds à encorbellement : une technique de construction utilisée pour la construction des chullpas, au Pérou, de même que pour les tupa   de l'Île de Pâques. 

Au Pérou et à l'Île de Pâques, de lourds objets auraient été déplacés en les faisant rouler sur des pierres rondes. 

    Bois sculptés

Plusieurs objets sculptés en bois de l'art pascuan  représentent des animaux typiquement andins 

Une statuette de l'Île de Pâques figurant l'Homme-oiseau présente des caractéristiques précises du condor des Andes.  

Les statuettes Moko   représenteraient des cuy .

Des figures sculptées sur des doubles rames cérémonielles, appeléesAo, emblème de pouvoir de l'Homme-oiseau, représenteraient des faces de lama. v

 

  Le rite de l'Homme-oiseau 

La consécration du Tangata Manu .

Archéoastronomie

Archéologie et tradition orale en lien avec les astres. 

Religion

Comparaison entre certains rites pascuans et ceux des Andins.  v

Les liens entre la culture inca et la culture de l'Île de Pâques

Le peuple aux longues oreilles de l'Île de Pâques serait d'origine inca.  v

Les turbans comme couvre-chefs:  une longue tradition dans les Andes.  v

Pour quelles raisons historiques la thèse d'une influence sud-américaine à l'Île de Pâques fut-elle qualifiée d'inutile ?  v

Étonnement, les deux coéquipiers de l'expédition Franco-Belge, Métraux et Lavachery, ont pris des trajectoires complètement différentes concernant l'explication possible de l'origine de la culture de l'Île de Pâques. v

Alfred Métraux fut, à son époque, le plus grand détracteur de la thèse d'une influence sud-américaine à l'Île de Pâques.  v

La légende des moai  qui marchaient à l'Île de Pâques auraient, vraisemblablement, une origine inca.   v

Des représentations d'animaux sud-américains à l'Île de Pâques.   v

Navigation

Certaines embarcations en joncs du lac Titicaca sont identiques aux petites embarcations en joncs de l'Île de Pâques.   

Les flotteurs en joncs de la côte péruvienne, appelés caballitos,  sont similaires aux flotteurs en joncs de l'Île de Pâques, appelés pora  .  

D'anciennes embarcations utilisées à l'Île de Pâques et à l'archipel des Gambier étaient très semblables à celles des Incas.

 

Armes et outils

Armes et outils de l'Île de Pâques.   

 Flore ancienne de l'Île de Pâques

De la présence de plantes sud-américaines à l'Île de Pâques.     v

Explorateurs

Les premiers explorateurs de l'Île de Pâques qui ont remarqué des éléments culturels très semblables à ceux du Pérou.  v

Selon Lavachery, l'expédition en radeau d'Heyerdahl, du Pérou jusqu'en Polynésie, "a tiré la science de son engourdissement".  v

À propos des traces des Incas sur l'Île de Pâques. v

 

 

.

MUSÉES et EXPOSITIONS

 

Exposition au Musée des Beaux Arts de Montréal :

L'empire du soleil et de la lune 

 

Artefacts de plusieurs civilisations andines  v

 

Exposition en Suisse au Musée La Maison d'Ailleurs 

Île de Pâques "sans dessus dessous" 

 

La première exposition de grande envergure à présenter les liens entre l'Île de Pâques et le Pérou v

 

 

 

SITES INCAS et PRÉ-INCAS

 

 Sillustani 

Sillustani: des monuments funéraires impressionnants situés à proximité du lac Titicaca  v

 

 Les îles flottantes des Uros 

Un mode de vie traditionnel complètement inusité   

 

 

 Isla del sol 

L'île du soleil, sanctuaire inca du lac Titicaca   

 

 Machu Pichu

 Les vestiges du Machu Pichu 

 

 Tihuanaco 

Haut lieu du plateau andin 

 

L'ascencion du Uhaynu Pichu et le temple de la lune situé dans une grotte par JHD (vidéo)

Le blog de Bernard Philippe sur le Pérou

Une sélection de photos de l'auteur

 

 

VIDÉOS et PRÉSENTATIONS POWERPOINT

 

Dailymotion                           Dailymotion  

               NOUVELLE  version 2013  

..             NEW English version 

                           Youtube 

                  NOUVELLE  version 2013  

 

                  Conférence de JHD sur L'empreinte des Incas, à Lima (Pérou) 

En français, traduit simultanément en espagnol (Isla de Pascua, la huella de los incas)

 

 

.

.

ÎLE DE PÂQUES

 

Thèses de Jean Hervé Daude

" Les éclaircissements de l'auteur afin d'expliquer tout ce foisonnement ethnographique et archéologique sur l'Île de Pâques. "

Les livres suivants sont disponibles en communiquant directement avec l'auteur, ainsi que par l'entremise du site Ebay.com ou Delcampe.com

 

 

L'origine de son extraordinaire essor culturel

.

NOUVEAU

Maintenant disponible

Édition 2013

. La deuxième édition de :

ÎLE DE PÂQUES

L’empreinte des Incas

 

L’Île de Pâques compte de nombreux mystères qui n’ont pas encore reçu d’explications satisfaisantes. D’imposantes statues, de mystérieuses ruines, un étrange rite d’Homme-oiseau, un dieu mi-homme mi-animal et des représentations d’animaux inconnus sur l’Île, autant d’éléments spécifiques à l’Île de Pâques qui sont totalement absents du reste de la Polynésie. Les Pascuans étant, de l’avis de tous, originaires de la Polynésie, alors comment expliquer la très grande originalité de la culture pascuane par rapport à la culture polynésienne ? Cette très grande originalité pourrait-elle s’expliquer par l’arrivée et l’influence significative d’une autre culture ? Bien des mystères qui paraissaient jusqu’à maintenant insolubles pourraient ainsi trouver leur explication. 

L’étude de plusieurs éléments de la culture de l’Île de Pâques nous porte effectivement à avancer que des influences autres que polynésiennes auraient joué un rôle important dans l’histoire de l’Île. Nous croyons même que tout ce qui ne semble pas spécifiquement Polynésien sur l’Île de Pâques serait d’une autre origine. Cette influence extérieure expliquerait comment cette culture unique et exceptionnelle s’est développée dans un très court laps de temps. Aussi, nous pensons qu’en cherchant traditionnellement des solutions polynésiennes à des mystères reposant sur des éléments qui ne sont pas polynésiens, nous nous butons irrémédiablement à un mur d’énigmes insolubles. 

Les pistes que nous proposons dans cette étude convergent toutes dans la même direction et vont aussi dans le même sens que les plus récentes études sur le bagage génétique pascuan, de sorte qu’une conclusion évidente semble s’imposer.

>>   Découvrez l'essentiel de cette étude   >>

 

...

.

Disponible

2011

.

ÎLE DE PÂQUES

Mystérieux Moko

 

Les Moko sont considérées comme les statuettes les plus énigmatiques de la statuaire de bois de l'Île de Pâques. Leurs fonctions précises sont cependant très peu connues.

Les statuettes Moko ont depuis toujours été considérées comme des représentations de lézards, et même comme des représentations anthropomorphes d'Homme-lézard.

Pourtant ces statuettes ne semblent posséder aucune des caractéristiques des lézards, ni des hommes. Se pourrait-il qu'elles représentent tout autre chose ?

 

>> Les statuettes les plus énigmatiques de l'Île de Pâques  >>

>>   Découvrez l'essentiel de cette étude   >>

..

.

L'empreinte Génétique

 

L'origine des Pascuans 

>>   Que dit la génétique ?   >>

 

.

Le transport et l'édification des moai

.

MAINTENANT DISPONIBLE (2013)

.

ÎLE DE PÂQUES

Le transport et l'édification des moai

 

.

Un voyage dans le temps à la découverte de l’ingéniosité pascuane !  

 

 

L’Île de Pâques, au moment de sa découverte par Jacob Roggeveen en 1722, était d’autant plus fascinante que, disséminées sur presque tout son pourtour étaient dressées des statues monumentales faisant dos à la mer. Ces grandes statues, appelées moai, lui ont depuis lors assuré une réputation mondiale. 

Si les différentes étapes de la fabrication des moai nous sont connues, de nombreuses questions demeurent cependant sans réponses satisfaisantes lorsqu’il s’agit de considérer comment ils ont pu être déplacés. Différentes hypothèses ont vu le jour pour tenter de résoudre cette énigme et différents essais furent tentés aboutissant à des résultats plus ou moins concluants selon la méthode utilisée. 

Le déplacement des moai constitue une partie très intéressante de la culture des habitants de l’Île de Pâques, les Pascuans. La manière dont ils étaient déplacés sur le volcan Rano Raraku et par la suite transportés jusqu’aux rivages peut en effet nous permettre de connaître davantage les Pascuans à travers leurs compétences techniques et la manière dont ils résolvaient certains problèmes. 

Afin de déterminer quelle méthode de transport a bien pu être utilisée, parmi toutes celles possibles, nous avons pris en considération, mis à part le simple aspect technique, d’autres éléments qui peuvent constituer des indices importants, dont : la tradition orale, l’aspect religieux motivant des Pascuans à produire de telles œuvres, ainsi que le mode de fonctionnement des transactions avec les sculpteurs. Nous savons aussi que les Pascuans avaient l’esprit pratique et qu’ils privilégiaient les méthodes simples et efficaces. 

C’est en accordant une importance particulière à tous ces aspects que nous entreprenons cette étude qui va nous plonger au cœur même de l’ingéniosité pascuane. Nous allons voir tout au long de cette enquête minutieuse que de nombreux indices convergent dans la même direction. Nous croyons même pouvoir, au terme de cette nouvelle étude, vous livrer les véritables méthodes qui furent utilisées par les Pascuans pour déplacer et ériger les imposants moai.

.

>>  Découvez les premières pages >>

.

.

...

Pour se procurer les livres de Jean Hervé Daude 

Jean H Daude au Machu Pichu (en arrière plan le Huaynu Pichu)

 

Pour nous contacter

Ó Jean Hervé Daude

Webmaster :  Jean Hervé Daude