...

Ó Jean Hervé Daude

..

À l'Île de Pâques et à Tihuanaco, des pierres très similaires, taillées et percées de main d'homme, lesquelles n'étaient plus utiles à leur première fonction, ont été re-utilisées pour la construction de parois..

..

N. B. Les analyses et les photographies présentées dans cette section sont sous droits d'auteur et proviennent des livres publiés par Jean Hervé Daude.

....

À l'Île de Pâques

..

Ahu Tepeu, Île de Pâques

.

L'ahu Tepeu est situé sur la côte ouest de l'île de Pâques. Il s'agit d'un ahu dans lequel ont été insérées plusieurs pierres taillées et percées de main d'homme, qui originalement avaient servi pour des fondations de huttes. Il s'agissait en quelques sorte d'une forme de recyclage des matériaux qui n'étaient plus utilisés pour leur fonction première.

.

Photo Guy Vanackeren

.

..

.

..

.

.

 

.

À l'époque de l'expédition Métraux-Lavachery (1934-35), la paroi de l'ahu Tepeu comportait un bien plus grand nombre de ces pierres trouées. Elles furent fort probablement déplacées de nouveau pour servir pour une autre utilisation lorsque les ahu perdirent leur importance sacrée pour les Pascuans.

..

.

Métraux avait fait grand cas de ces pierres trouées insérées dans la structure d'un ahu car pour lui il s'agissait d'une preuve à l'effet que c'était bien les ancêtres des habitants de l'Île de Pâques qu'il avait rencontré qui avaient construits les ahu et les moai étant donné qu'il s'agissait des pierres de fondation des huttes qu'ils utilisaient encore il n'y avait pas si longtemps.

 

..

.

.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

.

.

À Tihuanaco

..

..

.

.

.

Curieusement , à Tihuanaco, des pierres étroites, taillées et percées de main d'homme, sont aussi insérées dans des parois de murs. Il ne s'agit pas de leur utilisation première, mais plutôt d'une forme de recyclage de matériaux  qui n'étaient plus utilisés.  

.

.<

.

.

..

..

.

.

Nous rappelons qu'il n'a jamais été rapporté que de telles pierres, percées de trous régulièrement espacés,  aient existées dans le reste de la Polynésie... 

 

.

..

..

......