L'Expédition Médicale Canadienne à 

l'Île de Pâques

METEI

(Medical Expedition to Easter Island)

Archives de l'Université Mc-Gill

L'éminent Dr. Scoryna de l'Université Mc-Gill dirigeait cette expédition    

 

L’Expédition Médicale Canadienne à l’Île de Pâques a quitté Halifax, en Nouvelle-Écosse (Canada), le 16 novembre 1964, à bord du navire H.M.C.S. Cape Scott de la Marine Royale Canadienne, sous le commandement de C. Antony Law du département de la Défense Nationale Canadienne. Cette expédition est par la suite retournée au Canada  le 17 mars 1965. Elle  a reçu, à l’époque de sa mise en oeuvre, le soutien de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Drapeau commémoratif de l'expédition médicale canadienne à l'Île de Pâques. Un timbre commémoratif fut aussi émis à partir du même logo.

.

.

1964

Photos d'époque

Arrivée de l'expédition à l'Île de Pâques 

Les moai 

La population de l'Île 

Jour de fête 

Bilan de l'expédition et commentaires 

The living faces (les descendants des sculpteurs de pierre) 

 

 

Cette carte postale illustre  la position des baraquements de la base temporaire érigée par les membres de l'équipe de l'expédition canadienne.

.

.

 

À l'arrière plan il est possible d'apercevoir les baraques démontables que les membres de l'expédition canadienne avaient apportées avec eux pour se loger.

.

.

 

Les objectifs de l’expédition :

 

Mettre à l’étude et développer des méthodes pour transporter et mettre en place un laboratoire temporaire et démontable de recherche médicale sur l’Île de Pâques.

Pour remplir les objectifs de l'expédition, il était nécessaire d'élaborer et de transporter des baraques entièrement démontables. Il était aussi nécessaire d’emporter des équipements pratiques tels, des génératrices et des appareils de désaliénation de l’eau pour se procurer une eau potable de qualité, ainsi que des équipements médicaux modernes tels, des appareils à rayons X, des appareils de refroidissement pour garder les échantillons au frais et des centrifugeuses.

 

Les objectifs médicaux de l’expédition :

 

Faire une étude systématique de toute la population de l’Île afin de tenter d’identifier le rôle joué par l’hérédité et par l’environnement dans les caractéristiques de cette population isolée. Pour ce faire, il était nécessaire d'étudier la population de l'Île sous l'angle de différents domaines scientifiques, tels : l’écologie, la sociologie, l’anthropologie, la génétique, la microbiologie et l'épidémiologie.

 

Les membres de l'expédition devaient aussi étudier et développer des méthodes pour recueillir des échantillons, dont des prélèvements sanguins, et ils devaient pouvoir par la suite conserver et transporter ces échantillons en toute sécurité. Ils devaient aussi aider la population locale aux prises avec des problèmes médicaux suite aux contacts répétés avec les populations extérieures de l’Île.

Finalement, les membres de l'expédition devaient établir une station permanente sur l’Île dont l'objectif serait d’aider à améliorer la santé et le bien être de la population et aussi afin de pouvoir faire un suivi des différentes études entreprises auprès de cette même population.

 

Ce programme a été mené à bien par une équipe de trente-huit personnes, incluant des scientifiques, du personnel médical et des assistants de recherche sous la direction du professeur Stanley G. Skoryna de l’Université McGill de Montréal (Québec, Canada).

.

.

Liens externes

Medical Expedition to Easter Island 

PRELIMINARY REPORT, MEDICAL EXPEDITION TO EASTER ISLAND AND H.M.C.S. CAPE SCOTT (November 16, 1964 – March 17, 1965) 

Indicateurs de stress dans un échantillon d’anciens Pascuans 

La rapamycine est un antibiotique naturel découvert dans le sol de l’île de Pâques