Nouvelles insolites

Exposition EDF

Volte-face à 180 degré

 

L'exposition EDF sur l'Île de Pâques se déroule à Paris du 20 novembre 2008 au 1er mars 2009

Dossier de presse de EDF

Argoli, voir son blog

 

Petite histoire d'une grande exposition

Il y a quelques temps déjà, EDF avait entrepris une campagne de publicité ayant pour thème l'Île de Pâques.

 

 

 

Cette campagne utilisait à des fins marketing l'hypothèse de Jared Diamond à l'effet que la civilisation de l'Île de Pâques avait en quelque sorte choisit de disparaître : les habitants de cet endroit isolé auraient saccagé les ressources naturelles de l'Île, entre autres, en coupant tous les arbres jusqu'au dernier.

Il s'agissait là d'un beau message percutant : Développons les énergies de demain, car nous aussi, au fond, nous vivons en quelques sorte sur une île, la planète terre, dont il faut prendre le plus grand soin !

Notons au passage que "énergies de demain" ne signifie pas nécessairement "énergies renouvelables". Si une part des efforts de recherche de cette entreprise est effectivement consacrée à l'énergie renouvelable, il reste que la plus grande partie des services offerts, est basée sur les énergies traditionnelles ou nucléaires. La campagne publicitaire envoyait un message écologique percutant, mais dans les faits, l'énergie fournie par cette entreprise ne correspond pas nécessairement aux canons de l'écologie.

 

" ÉTUDE DU FILM PUBLICITAIRE EDF : L’ILE DE PAQUES

La campagne de publicité d’EDF, se penche sur le problème lié à l’épuisement des énergies non renouvelables. L’écologie est devenue un sujet de prédilection des médias, au même titre que n’importe quelles tendances. Elle occupe donc une place de choix à travers la publicité. Ce film publicitaire est particulièrement intéressant puisque tout en étant une campagne de pub, il fait oublier au spectateur sa fonction marketing, en le dirigeant vers un problème de société, qui le concerne. On peut même le qualifié de spot d’avertissement. En effet, le film nous fait une représentation visuelle et auditive de la situation avant et après l’action des hommes. Il en montre ainsi les causes et les conséquences, c’est-à-dire que le gaspillage de l’énergie a conduit à la disparition d’une civilisation. Puisque le film met en scène des hommes sur Terre, qui utilisent à outrance les énergies à leur disposition, on peut étendre cette situation à l’échelle planétaire. Ainsi le message est le suivant, cela pourrait se répercuter à nos civilisations, cela peut nous arriver aussi : « les énergies qui font les civilisations peuvent aussi les défaire ». "

Citation provenant du document de Wordpress

 

 

Mais voilà, l'utilisation de cette publicité de masse basée sur une hypothèse d'ailleurs très controversée, n'a pas fait l'affaire de tout le monde.

 

Article de Sophie Cachon du 19 novembre 2008 pour Télérama

 

D'une déforestation mettant en cause les seuls Pascuans, EDF est passé, en quelques mois d'intervalle, à une déforestation mettant en cause un dérèglement climatique. Malgré ce virage à 180 degré, la véritable explication n'est peut-être pas si simple que cela, encore une fois, la réalité à ses nuances et ses subtilités qui dépassent souvent le simple argument marketing.

 

Merci à Bernard, ainsi qu'à Joel, pour leurs informations concernant ces documents