.

.

.

À propos des traces des Incas sur l'Île de Pâques

.

EXTRAITS de

Île de Pâques

Transport et édification des moai

2013

Ó Jean Hervé Daude

 .

. 

ÎLE DE PÂQUESLe transport et l’édification des moai

.

Armes et poteries

.

Jusque maintenant, il n'a pas été rapporté que des fragments de poteries ou des armes de métal, objets couramment utilisés par les Incas, aient été retrouvés sur l'Île de Pâques. Plusieurs raisons peuvent, cependant, expliquer que l'on n'ait pas retrouvé de tels objets : d'abord, l'Inca Tupac serait parti en expédition de conquête, c'est-à-dire une expédition guerrière, qui plus est, sur des radeaux dans un vaste océan sujet à des tempêtes ; il est donc douteux qu'il ait emmené, dans une telle expédition, la vaisselle fragile que constituait la poterie.

.

Nous savons que des calebasses de différentes formes et grosseurs étaient utilisées dans l'empire inca, certaines servaient afin de transporter des liquides ou des graines, d'autres étaient découpées pour en faire des plats, des assiettes, ou des récipients pour boire, de très grandes, dont l'ouverture était élargie, servaient à transporter le linge jusqu'à la rivière.

.

.

.

.

Calebasse découpée en forme de bol, gravée de dessins et de motifs géométriques.
.
.

.

Bien que constituant une vaisselle moins sophistiquée, les calebasses remplaçaient très bien les poteries. Ces calebasses, de moindre valeur, avaient surtout l'avantage d'être beaucoup plus résistantes et auraient donc constitué de la vaisselle et des récipients très appropriés lors de déplacements risqués.

 

Tupac serait aussi parti en expédition accompagné de sa troupe d'élite : les Orejones. Nous savons, d'après les chroniqueurs, que les guerriers incas venaient de différentes tribus aux traditions souvent bien différentes. Sous les ordres de l'Inca suprême, ils avaient le privilège de conserver l'usage des armes qu'ils utilisaient traditionnellement. Pour cette raison, sur un champ de bataille, de nombreuses armes différentes étaient employées.

 

Les armes de métal ne constituaient donc qu'une partie de ces armes puisqu'on retrouvait aussi, entre autres, des lances, des frondes et des casses têtes en bois dotés d'une tête en pierre, des flèches, des boleadoras, un système composé de trois pierres au bout de trois cordes attachées ensemble qu'ils lançaient en direction des jambes de l'adversaire pour le faire tomber. Nous ne savons pas si des Incas utilisant des armes de métal firent partie de cette expédition, car de très nombreux guerriers restèrent pour protéger l'empire inca en attendant le retour de Tupac. Quant aux autres types d'armes, une fois perdues ou abandonnées au sol, elles ne résistèrent pas aux siècles.

.

.

..

.