L'influence de l'Île de Pâques sur les artistes occidentaux

Paul Gauguin

 

Des caractères Rongo rongo dans l'oeuvre de Gauguin

 

 

Enveloppe premier jour accompagnant un timbre de 1968 qui illustre une toile de Gauguin intitulée "Arearea". Cette toile représente, au premier plan, un auto-portrait de Gauguin .

 

 

Le peintre Paul Gauguin quitta la France pour aller vivre à Tahiti et peu de temps après il s'installa aux îles Marquises. Même s'il ne se rendit jamais jusqu'à l'île de Pâques, Gauguin eu connaissance de certaines caractéristiques spécifiques la concernant. Il est d'ailleurs possible  de retrouver, occasionnellement, un témoignage de sa connaissance de l'Île de Pâques dans certaines de ces oeuvres.

Ainsi, sur une toile de 1893, intitulée « Les ancêtres de Tehamana » (Art Institute of Chicago), Gauguin a peint une polynésienne du nom de Tehamana. Celle-ci est habillée d’une robe modeste au collet haut, tenue vestimentaire que prônait les missionnaires à l'époque. Elle a de longs cheveux foncés couronnés avec des fleurs et tient un éventail entre ses mains. 

 

Timbre émis par la Polynésie française en 1980 pour commémorer l'œuvre de Paul Gauguin.

 

Sur le fond de cette toile on peut distinguer la déesse de la lune Hina, ainsi que des représentations d’esprits d’ancêtres. De plus, caractéristique inhabituelle dans les toiles de Gauguin, des glyphes Rongo rongo de l’Île de Pâques décorent le fond de cette toile. Gauguin considérait probablement que le langage Rongo rongo constituait un ancien langage écrit commun pour l’ensemble de la Polynésie et qu'il faisait donc aussi partie de la vie des ancêtres de Tehamana.

 

 

 

Enveloppe premier jour accompagnant un timbre émis en 1980 qui représente une toile intitulée "Marahi metua no Tehamana".

 

--------------

Représentation d'un moai Tangata dans l'oeuvre de Gauguin

 

 

Sculpture en bois de Gauguin de 1897 intitulée "Stèle au Christ"

 

L'aspect général, au traitement réaliste, de ce bas relief de Gauguin, a plusieurs des caractéristiques typiques du moai Tangata, soit ;  le ventre rebondi, les jambes légèrement fléchies et les bras positionnés le long du corps. La figure de ce personnage présente aussi plusieurs des caractéristiques typiques des statuettes de l'Île de Pâques, soit ;  les sourcils disposés en chevrons, la partie supérieure des joues qui est gonflée, l'orbite qui est creusé et prêt à recevoir un disque en os pour représenter les yeux, et les oreilles qui sont représentées de la même manière que les longues oreilles de la statuaire de l'Île de Pâques.