L'influence de l'Île de Pâques sur les artistes occidentaux

 

Max Ernst

 

Au début des années 1920, certains artistes du mouvement surréaliste prennent connaissance d'une forme spécifique de l'art tribal océanien : l'art de l'Île de Pâques.

 

Enveloppe premier jour  soulignant l'émission d'un timbre allemand de 1991. Cette enveloppe illustre Max Ernst au travail dans son atelier.

 

Les huiles sur toiles

Max Ernst, collectionna plusieurs statuettes anthropomorphes d'Homme-oiseaux de l'Île de Pâques. Il créa par la suite, une série de tableaux surréalistes ayant pour thème les oiseaux. Sur ses toiles, les oiseaux aux lignes arrondies, sont dotés de bras et de jambes comme le sont, les statuettes anthropomorphes et certains pétroglyphes de l'Île de Pâques représentant des Hommes-oiseaux.

 

Enveloppe premier jour de 1991 commémorant l'œuvre de Max Ernst. 

 

Timbre français de 1991 illustrant une huile sur toile de Max Ersnt de 1927 intitulée "After Us, Motherhood"  (Après nous, la maternité) (141,6 cm x 114,9 cm), conservé au Kunstammiung Nordrhein-Westfalen à Dusseldorf.  

 

Ce thème des oiseaux anthropomorphes revient de façon récurrente sur beaucoup de toiles de Max Ernst.

 

Enveloppe premier jour  soulignant l'émission d'un timbre allemand de 1991. Ce timbre, commémorant l'œuvre de Max Ernst, illustre une huile sur toile intitulée "Monuments aux oiseaux".

 

Carte postale de 1970 illustrant une toile de Max Ernst de 1928 intitulé "Die Auserwähite des Bösen".

 

 

Carte postale de 1974 illustrant une toile de Max Ernst de 1927 intitulé e"Baiser". Un oiseau se dessine au bout du bras gauche du personnage.

 

Les collages et dessins de Max Ernst

 

 

 

Continuer

 

Les collages et dessins