Ó Jean Hervé Daude

Métraux - Lavachery

Une même expédition, deux personnalités très différentes, des conclusions complètement opposées !

 

 Ó Jean Hervé Daude

Buste d'Henri Lavachery

 

 

Si Métraux est reconnu comme étant l'ardant défenseur de la thèse d'une unique colonisation polynésienne de l'Île de Pâques, vouant d'ailleurs une aversion totale en tout ce qui concernait une possibilité d'influence sud-américaine sur l'Île, l'opinion de son coéquipier Lavachery est cependant beaucoup moins connu.

 

Au début de son séjour sur l'Île de Pâques, Lavachery était au départ tout aussi convaincu que Métraux de la nature exclusivement polynésienne  des anciens Pascuans, comme l'exprime bien ce commentaire :

 

 

Différents extraits de l'étude : Île de pâques - L'empreinte des Incas

 

 

 

Les jours passèrent, et au fil de ses recherches, Lavachery commenca à souligner certains éléments incongrus. Concernant les moaï :

 

 

 

 

Concernant les pétroglyphes de l'Île dont il avait fait un relevé précis :

 

 

 

Concernant certaines représentations qui pouvaient ne pas être ce que l'on croyait à prime abord :

 

 

 

Lavachery ne cessa pas de s'interroger :

 

 

 

 

Il ...

 

 

Lavachery s'interrogea aussi sur la méconnaissance des Pascuans concernant des éléments importants du passé de leur culture.  

 

 

 

Finalement ....

 

 

 

Il pour le moins étonnant de constater que ces deux coéquipiers d'une même expédition, qui s'entendaient d'ailleurs parfaitement, prirent des trajectoires complètement différentes concernant l'explication possible de l'origine de la culture de l'Île de Pâques.