Le sang des Pascuans aurait à la fois des  caractéristiques polynésiennes et sud-américaines 

 

Le sang témoin et pilote de l'Histoire

 

Propos recueillis par le Docteur Léon Deleuse d'après les travaux du professeur Jean Bernard

 

 

 

Professor Jean Dausset, one of the co-discoverers of the HLA system, did a study of the Easter Islanders. in 1972 (published in Copenhagen in 1973 in a 778-page volume entitled Histocompatibility Testing,1972 ).

Prix Nobel de médecine en 1980, le professeur Dausset a découvert en 1958 ce qui deviendra le système des groupes tissulaires HLA (Human Leucocyte Antigen), beaucoup plus complexe que celui des groupes sanguins. Il permet de vérifier la compatibilité entre donneur et receveur lors d’une transplantation d’organe ou d’une greffe de moelle osseuse.

Ses travaux ont aussi eu des répercussions en anthropologie, avec le développement d’une science nouvelle, la génétique des populations. Cette science s’efforce de comprendre, par l’étude attentive de marqueurs biologiques, comment ont évolué et évoluent encore les groupes (races) humains, et permet de caractériser les grandes migrations de l’Humanité. Le politiquement correct a malheureusement freiné l’énorme champ de recherche que constitue le système HLA.

---------------------------

 

Après la découverte de l'Île, de nombreux visiteurs sont venus mélanger leurs gênes à ceux des Pascuans, dont des sud-américains. 

Aussi, d'après la tradition orale de l'Île de Pâques, les deux populations présentent sur l'Île, les Longues oreilles et les Petites oreilles, se seraient mélangées. Cette situation serait probablement due au fait que les Longues oreilles arrivés lors d'une expédition d'exploration et de conquête n'étaient pas accompagnés de femmes; un certain nombre de ces Longues oreilles serait demeuré sur l'Île et aurait alors pris pour femmes des Polynésiennes présentent sur l'Île.

La génétique permet-elle de retracer les gênes de ces visiteurs et colonisateurs et de dater ces apports étrangers ?

 

À découvrir prochainement dans une toute nouvelle étude :

ÎLE  DE  PÂQUES

L'empreinte génétique