Histoire de l'île de Pâques illustrée par les timbres

 

Enveloppes spéciales et inusitées - Daude

 

>> Enveloppes disponibles à la vente

 

Enveloppe expédiée à F. Dederen, spécialiste belge de l'Île de Pâques. Celui-ci à apposé, en bas à droite,  son étampe accusant réception de cette lettre. Le timbre du Canada à droite illustre le Capitaine Vancouver, celui-ci a participé à des voyages d'exploration dans l'Océan pacifique. Le timbre de  gauche illustre le Capitaine Cook, celui-ci a fait  escale à l'Île de Pâques en  1774 lors d'un voyage d'exploration dans le Pacifique. 

 

Ces enveloppes ont été conçu et réalisé par l’artiste Jean Hervé Daude pour ses communications locales. Les peintures de l’artiste qui y sont illustrées représentent des Moai de l’Île de Pâques. Les photos et les timbres de caoutchouc ont aussi été réalisé à partir des dessins de l’artiste.

Le timbre d’émission privé a été imprimé par Poste Canada a partir d'une photo de l'artiste et a une valeur ayant cour légal au Canada de 51 cents. Il représente l'artiste songeur devant les grandes statues ou Moai.

 

 

Il s’agit dans le cas présent d’une première émission, seulement 100 exemplaires de chacune des trois sortes d’enveloppe ont été imprimé.

 Chacune de ces enveloppes est signée, numérotée et datée à l’endos par l’artiste.

   

Ces enveloppes illustrent trois toiles de l'artiste. Ces toiles ont fait parti de plusieurs expositions sur le thème de l'Île de Pâques.

 

Le tampon du haut représente deux figures d'oiseaux jumelées, ce dessin est une illustration d'un pétroglyphe de l'Île de Pâques. 

 

Le tampon du bas représente deux Moai sur les flancs du volcan Rano Raraku, sur la droite du tampon figure les initiales du prénom de l'artiste.

 

 

Cette enveloppe n'a strictement rien de spécial, mis à part un tampon de l'Île de Pâques spécifiant que cette lettre n'a pas été réclamé.

Je la conserve précieusement à cause de son histoire. Elle me rappelle aussi que l'Île de Pâques est l'île la plus éloignée d'un continent, qu'elle est minuscule et perdue au milieu de l'Océan Pacifique. Lorsque l'on correspond avec des personnes sur l'Île de Pâques, quelquefois la lettre n’arrive jamais à destination, d’autres fois c’est leur courrier qui n’arrive pas jusqu’à nous. Cette lettre a été envoyé en courrier recommandé, elle a mis un mois et demi pour arriver sur l'Île, puis elle a été retourné à l'expéditeur faute d’avoir été réclamé. Par la suite, elle a mis 4 mois et demi de plus pour faire le chemin du retour jusqu'à l'expéditeur. L’aller retour s’est donc effectué en six mois … ce qui, je crois, doit constituer un record pour une lettre recommandée !

 

La suite