ZEBRA

Un clin d'oeil à l'Île de Pâques

Photos  Ó Zebra

Totem en bois inspiré des Moai de l'Île de Pâques

L'Artiste ZEBRA, de son vrai nom HANS THELEN

ZEBRA est un artiste autodidacte, peintre, sculpteur, artiste d'actions, philosophe, et citoyen du monde né en 1956 à Düsseldorf en Allemagne.

Voici les grandes lignes d'un parcours peu commun : 

- Lauréat de la Culture "6ème au Concours de l'action d'art Rheinische Post" 1986 Düsseldorf.
-Sa plus grande peinture 40m/120cm sur Koenigsallee avec l'Artiste Christoph Bouchet. Vente au profit de la Ligue contre le SIDA. 1988 Düsseldorf.
-"L'Acier pour la Paix". Sculptures découpées au laser dans l'acier d'un tank de l'entreprise Preussag Stahl AG. 1990 Düsseldorf.
-"L'Art pour la Paix". Expos et actions à Francfort, Dortmund, Hanovre, Munich et Düsseldorf.
-Expos et actions en faveur du "Droit des Animaux" et de la "Protection de la Nature". Düsseldorf.
-A partir de 1993, il signe ses oeuvres "ZEBRA", qui signifie pour la liberté, la créativité et la protection de l'environnement.
-Il vend son atelier et sa galerie d'art à Düsseldorf, pour vivre et travailler dans un autobus d'art.
-Project Arche Noé" Bois flottés.Actions et expos de sculptures avec des bois flottés. Cologne et Düsseldorf sur les quais du Rhin.
-Il entame un tour de l'Europe au départ de Düsseldorf, avec ses deux autobus d'art, sorte de musées ambulants, roulant à 6km/h. Son projet majeur : Le Sahara. Projet écologique de grande envergure. Il peint les grandes lignes de ce projet sur les flancs de ses autobus. Par ce moyen, il essaie de sensibiliser les populations sur l'urgence qu'il y a, de respecter et protéger la planète. Et tout particulièrement les arbres.
-Son déplacement le fait passer par les Pays-Bas, la côte belge, les côtes normandes, bretonnes et altantiques. La côte espagnole le découvre. Il se dirige ensuite vers la côte méditéranéenne française.
-A travers diverses actions et expositions de ses oeuvres conçues au fil des kilomètres, il fait passer son message pour la protection de l'environnement. A chaque escale, il anime des ateliers pour les enfants, et des discussions pour les passants.
-La presse s'intéresse à lui. Il est suivi tout au long de son périple par la presse allemande Rheinische Post, Express, Stadtanzeiger... et la télévision WDR. La presse belge et espagnole est là. La presse française (France 2 et 3, M6) est présente aussi.
-ZEBRA est un homme libre, et pas seulement dans sa tête. Il l'est dans sa vie, dans son art. Il a voyagé avec ses deux autobus d'art comme dans ses rêves, ou dans ses peintures ayant trait à la mer ou à la terre.Il restitue les énergies de ce monde : la nature, l'imagination, la créativité, les émotions, le respect et l'amour. Il a en son temps, priviligié certains thèmes pour ses peintures. Mais il est bien trop libre pour accepter d'emprisonner son inspiration. Le nom de ZEBRA est synonyme de liberté, et depuis qu'il signe ses oeuvres de ce nom, il ne s'impose aucun thème particulier. Il réalise ses tableaux et ses sculpture avec comme seul fil conducteur, son ressenti. 

       

Son voyage l'a conforté dans son idée de la Liberté. Il a su et pu installer sa "caravane" sur les plus belles places publiques des villes traversées. Il est sans doute le dernier homme a avoir connu ce privilège. Chacun sait qu'il serait difficile à l'heure actuelle de refaire son périple, sans contraintes sociales ou administratives. La liberté de ZEBRA n'est pas une légende. Son nom, son image, son histoire résonnent encore dans bon nombre d'esprits de personnes l'ayant croisé. Officielles ou anonymes.
-A présent, ZEBRA s'est "posé" dans le sud de la France, au bord de la mer, à proximité de Montpellier. Il vit avec sa compagne...11 chiens et 3 chats, recueillis tout au long de son voyage, sur le bord des routes. Son premier pas vers la Liberté, il l'avait fait après avoir sauvé la vie d'un chien... Après avoir compris qu'il perdrait son temps et son âme, s'il ne sortait pas du "carcan" de l'artiste connu et respecté qu'il était.


-ZEBRA est un homme libre dans sa tête, mais responsable envers la planète, envers le monde, et envers les animaux. Cette escale dans le sud de la France, il l'offre à ses orphelins à quatre pattes. Elle lui permet aussi, de se consacrer entièrement à son art, la peinture et la sculpture. Il a stoppé les moteurs... Mais son inspiration est en marche. Elle ne connaît ni limites, ni frontières...
Découvrez ce personnage haut en couleurs à travers ses oeuvres. Tout a un sens pour cet artiste, et chacune de ses oeuvres le raconte... avec douceur et énergie.  

------------------

Mis à part ses immenses totems en forme de Moai, il y a un autre élément qui relie ZEBRA à l’Ile de Pâques. En effet, ZEBRA a réalisé des oeuvres à partir de bois flottant. Or, sur l'Île de Pâques, après que la forêt soit mystérieusement disparue, le moindre morceau de bois apporté par la mer avait une grande importance pour les insulaires.

       

 

 --------------------

Importance du bois flottant

"Après la déforestation de l’Île, le bois était devenu un matériau rare, et le moindre morceau de bois ou épave apportée par la mer était fort précieux, car il pouvait servir à de multiples usages.

Une légende pascuane concernerait d’ailleurs l’utilisation du bois flottant : À la fin de ses jours, un vieil homme fit venir son fils et lui dit que huit jours après sa mort un arbre flottant, guidé par son esprit, viendrait s’échouer près d’une des grottes de l’Île. Un arbre vint effectivement s’échouer sur l’Île dans le délai prédit et un groupe de Pascuans et le fils du défunt en revendiquèrent la possession ce qui entraîna une dispute. Finalement ils s’entendirent et l’arbre servit à fabriquer des statuettes, des rames et des massues.

Le bois flottant servait aussi à d’autres utilités tout aussi importantes. Ainsi, des tablettes ancestrales recouvertes d’une écriture hiéroglyphique furent façonnées par les anciens Pascuans. Ces tablettes et leur écriture énigmatique ont constitué depuis leur découverte l’un des mystères le plus impénétrable de l’Île de Pâques. L’art de rédiger et de lire ces tablettes était l’apanage d’une élite sur l’Île, appelée les Rongorongo. D’après Alfred Métraux, le bois si rare sur l’Île n’était confié qu’aux Rongorongo ayant acquis le plus d’expérience." (CITATION du livre Île de Pâques, La Forêt Disparue)

---------------------------

JHD : Bonjour ZEBRA. Qu'est-ce qui vous inspire et vous motive à réaliser ces immenses sculptures ?

ZEBRA : Aujourd’hui, les forêts ont presque disparues sur l’Ile de Pâques, et je fais des sculptures à la mémoire du paradis qu’était autrefois cette Ile de Pâques.

Je regrette que les hommes de toutes les nations n’aient pas encore compris que tuer des arbres, revient à tuer la vie.

Il faut arrêter d’abattre les forêts. L’Arbre est synonyme de vie, il faut arriver à le respecter.

 

 

 

JHD : Chaque morceau de bois à la dérive représente pour vous une certaine valeur et vous réalisez des oeuvres artistiques à partir de ces objets flottants récupérés. Quel message voulez-vous transmettre à partir de ces oeuvres ? 

ZEBRA : Lorsque l’Arche de Noé chargée de tous les animaux, céda, elle fut dispersée en de nombreux morceaux. Chaque morceau de cette Arche, du plus petit au plus grand, transporta au fil de l’eau des infimes particules de vie. Cette vie fut transportée ailleurs, sur tous les continents. Chaque morceau de bois est un système d’économie qui laisse sa change à la vie. Il faut respecter les arbres et les animaux, et si l’homme ne comprend toujours pas ce message, alors il ne pourra pas s’en sortir.

 

 

 

 

 

 

 

ZEBRA en plein travail de création

 

 

 

Tous nos remerciements à ZEBRA

Pour communiquer directement avec l'artiste: ehibon@wanadoo.fr