L'art vivant de l'Île de Pâques

 

Henri Lavachery 

 

Journal de la Société des Océanistes

Volume 5, Numéro 5, pp. 163-170

 

1949

 

La production de statuettes de bois comme objets d'échanges, et non plus comme objets sacrés, commence dès 1880. À partir de ce moment les statuettes sont sculptées dans du bois autre que le bois sacré de Sophora Toromiro. L'utilisation du Sophora Toromiro pour une statuette de bois de l'Île de Pâques garantit donc en quelque sorte l'ancienneté de la pièce en question, d'autant plus que cette essence d'arbre a totalement disparue de la surface de l'Île.

 

JHD